Taijiquan à Berlin et en ligne

CHEN FAMILY GONGFU

Qu'est-ce que le gongfu ?

Avec Internet, on trouve des tutoriels pour apprendre à faire à peu près tout. Autrefois, un tel archivage était impossible, il fallait développer des compétences par soi-même ou avec l'aide de personnes autour de soi qui les avaient apprises auparavant. Le savoir-faire des artisans se transmettait souvent au sein d’une famille et souvent sur plusieurs générations. C’est ainsi que certaines familles pouvaient se spécialiser, par exemple, dans la menuiserie, la charronnerie ou la fabrication du pain. De telles compétences, lorsqu’elles sont acquises et maîtrisées au cours de nombreuses années de dur labeur, sont appelées gongfu en chinois – un terme mieux connu avec l'orthographe alternative kungfu et qui n'est à l'origine pas spécifique aux arts martiaux.

gauche: Chen Zhaokui et son fils Chen Yu (au milieu), droite: Chen Zhaokui et Chen Zhenglei

L’éventail de talents affichés dans la famille Chen implique un savoir-faire comparable. La population des villages ruraux devait se défendre contre le banditisme tout en restant capable de continuer à travailler dans les champs. Une pratique a été mis au point afin d’inculquer des techniques d’autodéfense tout en entraînant et renforant le corps de manière durable pour prévenir les blessures. Le taijiquan (“quan” signifie poing et désigne un art de la boxe), tout comme d'autres arts martiaux chinois, a lentement émergé en réunissant de nombreuses disciplines : une alchimie taoïste chinoise favorisant l’entretien et le développement du corps et de l’esprit, une tradition séculaire en médecine, des techniques de méditation, des exercices de gymnastique et des stratégies et concepts de guerre. Ces différents enseignements s’articulent et constituent un système qui a été conçu, transmis, adapté et amélioré avec soin sur de nombreuses générations pour atteindre un niveau très élaboré.

Chen Yu représente la 19e génération actuelle de la famille Chen. Son taiji puissant et précis, il l’a d’abord appris de son père Chen Zhaokui, qui lui-même tenait ses connaissances de son père Chen Fake. Chen Yu enseigne actuellement en Chine. Nabil Ranné est son disciple direct et le co-fondateur du Chen Taiji Network Deutschland (CTND) en Allemagne. Depuis dix ans, j’apprends ce "taiji gongfu" auprès de lui à Berlin.

Si vous voulez en savoir plus sur le contenu de nos entrainements, c'est par ici.